20/11/2007

Noël.

Noël.




Les monts sont recouverts d'un blanc manteau neigeux
L'hiver règne en maître sur la terre et les cieux
Et les dernières feuilles se balancent au vent
Sous un soleil blafard timide et mourant.

Près de la cheminée, un sapin magnifique
Projette les lumières de ses feux électriques
Éclairant la pénombre où repose un enfant
Dans un berceau d'osier décoré de rubans.

Et l'âtre qui rougeoie par ses flammes ardentes
Réchauffe le logis de sa douce chaleur
L'atmosphère est paisible, et ce beau feu qui chante
Fait naître dans le coeur, un immense bonheur.

Des jouets sont posés au pied du beau sapin
Là, une jolie poupée, plus loin un joli train
Mais déjà on s'affaire, on prépare les plats
Car Noël en famille, c'est d'abord un repas.

Il faut ouvrir les huîtres faire dorer la dinde
Et décorer la table de beaux rameaux de houx
Sans oublier bien sûr le foie gras le vin doux
Le champagne et la bûche et du bon thé de L'inde.

Et lorsque tout est prêt et que Noël rayonne
Que les yeux des enfants sont bien écarquillés
Par la vue des cadeaux si longtemps convoités
Le bon père Noël, au rire s'abandonne.

Et de sa voix puissante, il entonne un chant
Un chant rempli d'amour qui monte vers les cieux
Et là-haut, tout là-haut l'immense firmament
Laisse apercevoir le doux regard de Dieu.

 




Éric Malpas.©
25/12/2006

16:22 Écrit par Po dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.