20/11/2007

Malheur à celui qui n'a jamais aimé!

Malheur à celui qui n'a jamais aimé !

 




Ô vous, dont les beaux vers ont un accent si doux
Dont le coeur, emporté par des flots de tendresse
À chaque mot qui fuit se plaint du temps jaloux
Vous voulez qu'à votre âme enfin je me confesse.

Ainsi quand le passé s'est endormi pour nous
Que l'amour épuisé repose en sa tristesse,
Quand l'avenir trop lent ne tient pas sa promesse
L'amitié seule à droit de les réveiller tous.

Dans tous les coeurs brisés l'amour cache un mystère
Le présent vient vers eux courbant son front sévère
Et pose un doigt discret sur son flanc ranimé.

Amis, l'amour nous donne un bonheur éphémère
À notre âme parfois la sève en est amère
Mais malheur à celui qui n'a jamais aimé !

 




Éric Malpas.©

16:48 Écrit par Po dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.