20/11/2007

La femme infidèle.

La femme infidèle.




Un homme n'étant plus tout jeune
Un jour se maria
Avec une très belle femme
Je ne vous dis que ça.

Elle avait la cuisse friponne
Et bien entendu
Les jeunes mâles de la fraîche pomme
Étaient éperdus.

Et tous les soirs à la même heure
Ils étaient tous là
Avec de beaux bouquets de fleurs
Et bien plus que ça.

Un jour son mari découvrit
Le pot aux roses
Et d'une voix stupide dit
Oh! non pas ma rose.

Pourtant il ne lui donna pas congé
Car entre deux amants
De temps en temps il pouvait toucher
Ses petits seins blancs.

En se disant qu'un jour peut-être
Peut-être qu'un jour
La coquine repue de conquêtes
L'aimerait toujours.

 




Éric Malpas.©

16:16 Écrit par Po dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.