20/11/2007

l'ondée qui tombe des nuées.

L'ondée qui tombe des nuées  
L'ondée qui tombe des nuées  
A tout mouillé mon bel habit  
Je grelotte et j'ai froid depuis  
Pourtant nous sommes en été.  
De très gros nuages chargés  
Enfermant madame la pluie  
L'ondée qui tombe des nuées  
A tout mouillé mon bel habit.  
Et me voilà bien trempé  
Mais ce n'est pas grave et je ris  
L'eau est nécessaire à la vie  
Elle a bien rempli les fossés  
L'ondée qui tombe des nuées.  
Éric Malpas.©

14:37 Écrit par Po dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.