20/11/2007

Désir.

Désir.




C'est dans ces moments-là que tu es la plus belle
Lorsque tes doigts agrippent fiévreusement
Les draps que ton désir éperdument appelle
Sur ton doux corps moite et brûlant.

C'est dans ces moments là que tu es la plus chatte
Féline et aux aguets de mes moindres sursauts
Je me laisse griser par ta cruelle patte
Et mon âme dérive vers des mondes nouveaux.

 




Éric Malpas.©

16:24 Écrit par Po dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.