19/11/2007

L'adieu au franc.

L'adieu au Franc  
En l'an de grâce mille trois cent soixante  
Jean deux, roi de France prit la décision  
De faire frapper le premier Franc de France  
Le Franc à cheval, pour payer la rançon  
Qu'exigeait à l'époque Edouard trois d'Angleterre  
Le retenant captif dans ses geôles austères  
Le roi pour être libre, avait donc ordonné  
De faire fabriquer l'historique monnaie.  
Quelques années plus tard, son fils Charles cinq crée  
Le Franc sans sa monture nommé le Franc à pied  
Qui vécut et régna pendant deux cent dix ans  
Jusqu'à ce que Henri trois, frappe le Franc d'argent  
Et puis un temps d'oubli, car les fameux louis  
Que le roi Louis treize en France introduisit  
Portant sur une face l'effigie du monarque  
Traversèrent le temps jusques à Bonaparte.  
Le consulat fit naître au coeur de sa pagaille  
Des trois consuls régnants, le Franc germinal  
Qui à peine né, tout juste un an après  
Par le Napoléon se faisait écraser  
Dans la France occupée, le Franc fut remplacé  
Pour une large part par la monnaie teutonne  
Le Mark était alors, la monnaie des français  
Et le franc n'était plus que l'ombre d'un fantôme.  
Bien des années plus tard, naquit le nouveau Franc  
Car la France vivait un profond changement  
Déjà à l'horizon se profilait l'Europe  
Et dès lors, il fallait une monnaie plus forte  
Ô Franc tu as bercé l'histoire de la France  
Et ta longue existence s'achève aujourd'hui  
Bienvenue à l'Euro, symbole de puissance  
De vingt sept nations membres formant un grand pays.  
Éric Malpas.

16:09 Écrit par Po dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.